FR - NL - DE - EN
animation-musee.jpg
...

Trolleybus 544

Trolleybus 544, électrique, electricité

Année de construction: 1954
Constructeurs: Fabrique Nationale de Herstal - A.C.E.C.
Longueur: 11,92 m
Largeur: 2,50 m
Tare: 11.920 Kg
Essieux: 2
Empattement: 6,420 m
Moteur: 140 CV
Nombre de places: assises: 37 - debout: 53
Année de déclassement: 1971

TRAMMAYS UNIFIES DE LIEGE ET EXTENSIONS (T.U.L.E.)

Ce véhicule provient d'une série de 30 véhicules (numéros 520 à 549) dits de type T54, cette dénomination dérivant de l'année de sa construction, 1954. A cette époque, le réseau des trolleybus liégeois était à son apogée et à son extension maximale. Sa déchéance était également très proche. Cette série fut ainsi la dernière construction de trolleybus en série en Wallonie.

Du point de vue technique, cette série représente ce qui se fit de mieux en Belgique. En effet, chacune des pièces qui constituent ces véhicules étaient originales et particulièrement bien adaptées. Jusqu'alors, les constructeurs belges s'étaient contentés d'adapter, plus ou moins heureusement, pour les trolleybus, des pièces d'autobus.

Ses constructeurs, la Fabrique Nationale de Herstal et les A.C.E.C. de Charleroi, conçurent donc un véhicule maniable, performant et surtout puissant, grâce à son moteur de 140 CV et à son dispositif d'accélération automatique.

Les T.U.L.E. firent l'acquisition de ces 30 trolleybus pour remplacer les trams électriques sur les lignes 10 (Saint-Lambert - Fléron) et 12 (Saint-Lambert - Loncin). Les fortes déclivités qui étaient enregistrées sur ces deux parcours ne posèrent aucun problème aux puissants trolleybus T54.

Le dimanche, lorsque les services étaient réduits, ils desservaient également les lignes 25 (Cathédrale - Ougrée), 37 (Cathédrale - Oupeye) et 38 (Cathédrale - Cheratte).

Entretemps, passés sous le contrôle de la S.T.I.A.L. puis de la S.T.I.L., les trolleybus T54 achevèrent leur trop courte carrière en 1971, date du démantèlement du réseau de trolleybus liégeois.