FR - NL - DE - EN
animation-musee.jpg
...

Motrice 1006

motrice1006

Longueur de la caisse: 14.100 mm
Largeur de caisse: 2.200 mm
Empattement du bogie: 1.800 mm
Entraxe du bogie: 6.000 mm
Poids: 17.700 kg
Puissance: 4 X 50 kW
Nombre de places: assises: 33 - debout: 77
Prix à la livraison: 92.280 DM
Mise en service: 16.04.1957

Motrice 1006

Aachener Strassenbahn- und Energieversorgungs AG

La motrice 1006 exposée ici fait partie d’une série de 11 véhicules construite en 1956-57 par la firme Waggonfabrik Talbot, à Aix-la-Chapelle pour la Aachener Strassenbahn- und Energieversorgungs Aktiengesellschaft (ASEAG).

Ces motrices furent les derniers tramways construits à Aix-la-Chapelle et la dernière génération de véhicules conçue pour le tramway d’Aix-la-Chapelle.

Lors de la construction du véhicule, on accorda un soin particulier à un fonctionnement silencieux et on tînt compte du mauvais état de la voie ferrée. Pour remédier à cette exigence technique, on utilisa une construction très coûteuse de bogies à pivot fictif. Des appuis pendulaires saillants vers l’extérieur assuraient un bon amortissement par rapport à la caisse.

Bien que les véhicules aient parfaitement répondu aux attentes placées en eux, on n’en resta qu’à cette série de 11 véhicules. Le tramway d’Aix-la-Chapelle ne renouvelle pas sa demande car il avait décidé la transformation de véhicules anciens et les autres entreprises choisirent plutôt la voiture non compartimentée de la firme Duewag, apparue presque à la même époque. Ce véhicule était, certes, d’une construction nettement plus simple mais il était également peu  compliqué au niveau de la maintenance.

Les voitures-coach construites par Talbot ont circulé principalement sur les lignes 15 (Ronheide-Theater-Brand; à partir de 1973 Vaals-Theater-Brand), 25 (Ronheide-Brand-Stolberg), 35 Ronheide-Brand-Walheim) et 45 (Ronheide-Brand-Breinig). Elles ont circulé occasionnellement sur la ligne 12 (Vaals-Eilendorf).

Les véhicules sont restés en service jusqu’à l’arrêt d’exploitation du tramway d’Aix-la-Chapelle le 28 septembre 1974.  Sept voitures ont pu être vendues à l’Île de Man en Angleterre. Une fois là-bas, l’équipement  électrique servit à la modernisation d’automotrices plus anciennes et les caisses furent mises à la ferraille. La motrice 1006 fut offerte au musée des Chemins de Fer du «Rhein-Neckar» à Viernheim. Le véhicule y resta jusqu’à la fermeture du musée en 1990.

Le «Förderkreis für historische Aachener Technik e.V.» le ramena à Aix-la-Chapelle et commence en 1995 de gros travaux de restauration. La firme Talbot et ASEAG participèrent financièrement à la restauration. Le véhicule ressemble, à présent, approximativement au véhicule d’origine, livré en 1957.

Le véhicule est prêté à titre permanent par le Förderkreis et exposé ici, au musée depuis le 18 décembre 1995